Historique

Le 27 juin 1993, une nouvelle église évangélique naissait à Mont-Joli. Elle était le fruit d'une multiplication du Carrefour du Plein évangile de Rimouski.

Plusieurs personnes de la région mitissienne voyageaient chaque dimanche, afin de se rendre à l'église. Après maintes réflexions, l'équipe pastorale en place décida d'ouvrir une nouvelle œuvre. Le Pasteur Clermont Deschênes, qui était assistant pasteur à l'époque, fut désigné pour relever ce défi. C'est avec empressement qu'il accepta, car son cœur vibrait pour la région, étant déjà responsable des réunions maisons qui s'y tenaient.

La première célébration eut lieu au local de la légion canadienne, avec comme toile de fond des briques que chaque croyant mettait les unes sur les autres, afin de démontrer leur engagement à construire l'œuvre de Dieu.

Semaine après semaine, il arrivait des visiteurs et des gens qui s'ajoutaient en se tournant vers Dieu. Il y eu ensuite plusieurs lieux de culte qui furent loués au cours des années.

C'est en 1996 que l'église de Mont-Joli s'associait officiellement à l'église La Bible Parle de Montréal. Des liens étroits avaient été tissés au cours des années et la doctrine était la même. Ce fut une rampe de lancement et un nouvel enthousiasme fut créé.

En juin 2002, un premier bâtiment fut acquis. Une quincaillerie entièrement rénovée par les membres de l'église, qui devint un premier pied à terre. L'année suivante un local pour la jeunesse juste à côté fut acheté.

En 2009, ce fut l'acquisition de l'église Ste-Bernadette Soubirous, au coût de $150,000.00. Plus de 70 bénévoles ont travaillé durant 2 mois à sa rénovation. L'ouverture s'est faite le 28 mars 2010 et l'inauguration officielle, le 25 Avril 2010. Plusieurs magistrats de la ville, ainsi que des marguillers, nous ont honorés de leur présence et près de 300 personnes y ont assisté.

L'église est en pleine expansion avec un groupe extraordinaire de serviteurs.

Venez nous rencontrer… Il nous fera plaisir de vous accueillir.

Pasteur Clermont Deschênes


L'Inauguration de l'église la Bible Parle de Mont-Joli

Ancien marguiller Raymond Madore, pasteur Clermont Deschênes et le maire Jean Bélanger.


Sonia Lévesque
Actualités générales - Publié le 25 avril 2010 à 13:00

Le pasteur Clermont Deschênes, à droite, et une partie de l'assistance. Photo: Sonia Lévesque

L'église de confession protestante, La Bible parle, a inauguré dimanche matin son nouveau temple à Mont-Joli, autrefois de confession catholique. L'ancienne église Sainte-Bernadette, dépouillée de ses bancs traditionnels au profit de chaises plus confortables, a accueilli quelque 300 personnes, dont certains sont venus de Sept-Îles, de Longueuil et même des îles-de-la-Madeleine pour l'occasion.

«Nous voulions en faire une église ouverte à tous. Nous avons aménagé une garderie, des classes, une cuisine, une bibliothèque. L'église est ouverte à quiconque en a besoin. On est fiers de poursuivre l'œuvre qui a été commencée ici a souligné Luc Marcoux en s'adressant à l'assemblée.

Raymond Madore, le président de l'ancien conseil de fabrique de Sainte-Bernadette, constate : «Vous avez conservé l'atmosphère de prières et de culte, et vous avez ajouté une dimension que nous n'avions pas et c'est la cordialité fraternelle. Nous ne sommes pas des frères ennemis, vous êtes mon prochain, et je suis votre prochain».

Avant lui, le maire de Mont-Joli, Jean Bélanger, avait eu cette réflexion: «Comme auparavant, vous continuez de promouvoir des valeurs humaines et spirituelles. Chacun de nous a besoin de repères et de références quand le tourbillon de la vie nous étourdit. Le respect mutuel qui transcende de l'assemblée d'aujourd'hui s'avère une source de réconfort».

L'ambiance était effectivement marquée au sceau de la fraternité et de la joie de vivre. Plusieurs chants religieux ont rythmé la cérémonie présidée par le pasteur Clermont Deschênes, un catholique converti au protestantisme, il y a 25 ans. On n'est pas en lutte; on est pour Jésus-Christ. Un des points que nous avons en commun, c'est la pensée de l'éternité» souligne le pasteur Deschênes.

Face à une diminution constante du nombre de pratiquants et en raison d'une situation financière précaire, l'église Sainte-Bernadette a été mise en vente l'été dernier. La Bible parle l'a achetée pour 150 000 $. Des travaux estimés à 75 000 $ ont été réalisés et beaucoup d'heures de bénévolat ont été investies dans cette église.